RICHARD STOICA, directeur des ventes internationales Kuwalla Tee


Richard Stoica est né à Montréal, mais il a grandi à Ottawa. Il a un petit frère qui souffre de microcéphalie. C’est une déficience intellectuelle qui affecte son développement, il aura donc toujours l’âge mentale de deux ans. Vivre aux côtés de son frère lui apporte une vision de la vie très différente; il est sans aucun doute une personne très positive et son attitude face à la vie est remplie de gratitude.

Richard est un sportif dans l’âme. Il a commencé très jeune le taekwondo, un sport qui lui a apporté une grande discipline, une structure et attitude de gagnant. Il a atteint la 2e position mondiale en Russie et la 3e position aux Invitations du Japon. Il a combattu contre des opposants beaucoup plus âgés que lui.

Avec son attitude compétitive, il est également aller très loin en basket-ball. Il a notamment performé pour l’équipe provinciale de l’Ontario.

Pour plusieurs raisons, il a quitté la maison à 17 ans, ce qui l’a éloigné de l’université. Pour gagner sa vie, il enseignait le taekwondo de soir dans quatre écoles différentes et il travaillait pour la Banque du Canada le jour. Son amour de la musique l’a aussi amené à devenir DJ dans plusieurs bars d’Ottawa. Toutefois, après quelques années à ce rythme effréné, il a réalisé que le travail 9@5 dans un bureau, ce n’était pas ce qui le branchait.

Il a donc décidé de quitter Ottawa pour s’installer à Montréal pour jouer avec l’équipe de basket de l’Université McGill. Il a choisi Montréal parce qu’il adorait la « vibe » de cette ville. C’était l’endroit de rêve pour fonder une famille !

Montréal, le retour à l’université, c’était trop! Gérer ses comptes, son appartement, travailler toute la journée, aller à l’école de soir et étudier la nuit à la maison…OUF!

À travers ces journées folles, il a été approché par un agent pour devenir mannequin. Au début, il se disait : « Ben voyons, je suis un athlète pas un mannequin » !

Des amis l’ont fortement encouragé à tenter l’expérience. Et voilà! vingt ans plus tard, il est toujours actif dans le milieu artistique. Vous l’avez sans doute vu dans Par ici La Sortie, Mon ex à moi ou Funkytown. Sinon comme journaliste principal pour la semaine de la mode à Montréal, sans compter toutes les publicités de télévision : SAQ, Loto Max, Mazda, etc.

Enfin, le cheminement de Richard a peut-être toujours été parsemé d’embuches, mais malgré tout, il a su tirer le meilleur de chacune de ses expériences et il est aujourd’hui directeur des ventes internationales pour une compagnie de vêtements appelée Kuwalla Tee.